ENSEMBLE


  + Lycée Soult-Riess (Mazamet - 81)
+ Projet porté par l’association Déclic, en collaboration avec Arno Brignon
+ Création partagée avec les lycéens







Point de départ:
- Deux lycées, l’un général, l’autre professionnel, qui partagent un même bâtiment. 

- Des lycéens qui partagent une cour, une cantine, un centre de documentation, un gymnase mais qui ne partagent pas les mêmes salles de classe, ni les mêmes professeurs ou AED. 

Comment remettre du lien entre tous, comment les amener à se raconter, et à ne pas se juger. Qui peut dire, en entrant dans cette cour, quel élève pour quelle filière? Un ferronier a-t-il un tête de ferronier? Et un littéraire une tête de littéraire?






Phase 01 - Studio photo


- Installation de studios sauvages dans la cour de récréation, les élèves viennent se faire prendre en photo durant la pause du midi. 
- Portraits du peronnel travaillant dans le lycée, mais en décalé par rapport à sa fonction dans le lycée: le professeur de mathématiques deviendra professeur de sport, le cuisinier deviendra professeur de physique, la secréatire de direction deviendra ferronière, ...

Affichages de toutes les photos dans la cour, puis micro-trottoir des élèves, questionnement du qui est qui. Si on se trompe sur les professeurs, alors, peut-on se position sur le paraitre des élèves?








Phase 02 - Création d’un atelier photo


- Les élèves deviennent à leur tour photographes pour continuer le projet autour de la représentation de soi

- Constat de départ: quand on expose une quinzaine de portraits dans un lieu, on s’arrête pour regarder chacun, on fait attention aux individualités


- Les élèves décident alors de  construire un grand mur de  portraits, dans le but de regarder l’ensemble comme une entité à part entière, unique, pour raconter le lycée dans son ensemble.

Organisation d’une exposition dans l’enceinte du lycée, avec une installation sonore construite à partir du micro-trottoir.
 
Bande sonore accompagnant l’exposition