Tu sais toi, pourquoi?
Non, mais j’accepte.
Et j’avance aussi.

 

SOUS LE VENT 
Partie 02
Recherches personnelles


Photographies



Alors la vie a continué, sans eux.

Justine a eu dix ans cette année, je ne sais pas si ils ont réalisé. Ils n’auront pas connu son enfance qu’elle s’échappe déjà. 

On ne se connait plus vraiment aujourd’hui et pourtant on n’est jamais loin, encore liés par notre généalogie, par notre passé commun aussi.

Je ne leur ai pas raconté notre été, le plaisir de retrouver encore une fois la tente, les nuits étoilées, les journées qui s’étirent en haut des volcans.  Je ne les ai pas appelés quand je suis revenue travailler en détention. Je ne leur ai pas dit que mon second livre venait de paraitre, ni même que j’allais être exposée à Bordeaux, la ville où je suis née, où jnous avons vécus, au 33 rue Malbec.

Ils ne savent pas ce qui nous rend heureux, ni ce qui nous ennivrent ou encore ce que l’on regrette. Ils ne nous ont jamais vus danser face au soleil. Je ne leur ai pas dit Joyeux noël. Ils ne me l’ont pas dit non plus. 


On a partagé huit heures de nos vies en 2021, durant lesquelles on ne s’est rien dit, on s’est observé. Et on a fait semblant que tout était ordinaire.

Nos souvenirs se teintent de leur absence. Comment rester ensemble quand plus rien ne se partage?

Ils ne connaissent pas ma boite à images. 

01/2022